Plusieurs centaines de livres d’or ont été publiés après la guerre. Le plus connu est sans doute le projet de Livre d’or des Français morts pour la France destiné à être déposé au Panthéon à Paris. Sa conception a été initiée par l’Etat (loi du 25 octobre 1919 « relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France au cours de la Grande Guerre »). Le ministère des Pensions, nouvellement créé, s’est appuyé sur le fichier constitué par le ministère de la Guerre dès 1914, demandant aux communes de compléter ou d’amender les listes communales. Ce gigantesque travail n’a cependant jamais été finalisé, en raison de nombreuses difficultés (dont certaines sont exposées dans un article de la Voix du Combattant du 20 novembre 1921). Heureusement, les Archives Nationales (site de Fontainebleau) conservent les listes des morts pour la France établies par commune à cette occasion. Les renseignements qu’ils contiennent sont sommaires : nom, prénoms, date et lieu de naissance, régiment et grade et enfin date et lieu de mort. Ces listes diffèrent souvent de celles qui ont été gravées sur les monuments aux morts. Elles constituent une excellente base de départ pour qui désire effectuer des recherches sur les morts par la France d’une commune.
Extrait du site : Sources de la Grande Guerre

Au premier semestre 2014 le site des Archives Nationales a mis en ligne les Livres d’Or transmis par les communes sous le lien :
« Salle des inventaires virtuelle »
Rubrique « recherche multicritères »
Bouton « Accéder » dans « Rechercher dans tous les inventaires »
Saisir « livre d’or commune » dans la rubrique « Recherche libre » vous accédez à une liste par département (pas de classement alphabétique) ou lien direct pour le Puy de Dôme Les communes sont classées par ordre alphabétique.

Lien direct pour la Commune de Marat
Possibilité d’affichage en plein écran en cliquant sur l’icone indiquée
livredor01

Il y a 14 pages, y compris la page de garde : page 1, page 2, page 3, page 4, page 5, page 6, page 7, page 8, page 9, page 10, page 11, page 12, page 13, page 14. Ces liens renvoient au site des Archives Nationales, ils sont valides à la date de mise en ligne de cette page – 19/08/2014